RESPEDepuis le dernier suivi intermédiaire de début août, le foyer est désormais considéré comme clos. Les mesures d’isolement et de gestion sanitaire ont été levées progressivement, le rappel vaccinal de l'effectif a eu lieu fin août et le centre équestre a repris ses activités début septembre.

A ce jour, aucun foyer secondaire n’est recensé.
Sur les 3 animaux encore vivants début août, le cheval encore couché à l'époque, a du être euthanasié des suites de la maladie (fourbure aigue des 4 membres).
Les 2 autres récupèrent peu à peu : l'un se déplace presque normalement, le second conserve encore quelques séquelles.
Au final, sur les 7 animaux présentant des symptômes neurologiques, 5 ont été euthanasiés et 2 se remettent progressivement.

En l'état actuel des connaissances, il ne peut être exclu que la tendance génétique à un neurotropisme détectée pour cette souche soit responsable de la sévérité des symptômes observés; il convient donc de demeurer vigilant vis à vis de cette maladie.
Si la vaccination ne protège pas à 100% dans les cas de forme nerveuse de rhinopneumonie, elle permet tout au moins de limiter les manifestations cliniques et la diffusion du virus.
La réactivité et l'implication des différents intervenants autour de ce foyer, le respect des mesures préconisées ont permis de le gérer efficacement et de limiter sa propagation.

Nous restons à votre disposition pour plus de renseignements,

Christel MARCILLAUD PITEL
DMV
Directeur du RESPE
Tel : 02.31.47.19.03 / Fax : 02.31.47.19.00
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.