Un rapide compte rendu des échanges à l’ANMV sur le sujet des importations illicites et en particulier les ventes de vermifuges par internet


L’ANMV connaît une inflation des plaintes : De la même façon que le SIMV a saisi l’ANMV au sujet du commerce illicite de vermifuges sur le site Hippomec.com, l’Agence belge a saisi l’ANMV pour une infraction « équivalente » pour un site établi en France.
Les possibilités d’action –et de résultats- de l’ANMV diffèrent selon la localisation de l’administrateur du site :
- en France, une injonction administrative suffit à obtenir une action correctrice dans les 2 semaines ;
- dans d’autres Etats Membres, cela dépend des moyens de lutte dont dispose l’Agence locale : importants au Royaume-Uni (l’ANMV a obtenu la fermeture du site vermifuge.com) ; quant aux Pays-Bas, l’ANMV attend leur retour.
Pour le cas Hippomec.com, une double action a été entreprise :
- saisine des Autorités Néerlandaises
- demande d’inspection par la DDSV du site de revente des vermifuges en France (élevage de chevaux Shambala Arabians).
Compte tenu de la pression ressentie sur le terrain et relayée par le SIMV, L’ANMV décide de relancer ces deux interlocuteurs.
Par ailleurs et à titre informatif, nous avons évoqué le fait qu’il incombe aux établissements autorisés comme distributeurs en Europe ( exemple : Equiproducts Holland BV) de contrôler les ayants droit ; et aux ayants droit français, de vérifier que les médicaments vétérinaires qu’ils achètent ont bien une AMM française.
Florence Lasvergères
Secrétaire Général
SIMV