AVEF Bandeau camargue logo 2

ICONE AVEF RESPEvétérinaire équinicone avef agendaicone documents AVEFicone AVEF formationsicone junior

La mise en place d’une politique sanitaire réaliste économiquement et efficace techniquement est, depuis plusieurs années, une orientation majeure de la Fédération Nationale du Cheval, pour l’ensemble de la filière équine. 

Les administrateurs de la FNC se félicitent donc pleinement d’avoir obtenu, en fin de semaine dernière, avec l’appui de la DGAL, de pouvoir bénéficier, comme les autres éleveurs, de la mise en œuvre d’une visite sanitaire obligatoire, dont le coût sera pris en charge par l’Etat. 

Pour la FNC, les enjeux sanitaires sont avant tout collectifs et le suivi sanitaire des lieux de détention par un vétérinaire habilité, désigné par l’exploitant agricole, est incontournable pour avoir des équidés en bonne santé mais aussi pour limiter la contamination à la fois au sein du lieu de détention et entre lieux de détention. 

Plus largement, le questionnement et les échanges entre éleveur et vétérinaire lors de cette visite sanitaire doivent devenir des instruments indispensables de prévention, de surveillance et d’action, qui participent pleinement à professionnalisation et à la sensibilisation des différents détenteurs de la filière, soit sur une thématique épidémiologique spécifique, soit sur différents aspects sanitaires de l’élevage. A l’heure du déploiement de la Charte Nationale pour le Bien Être Équin, il paraît même essentiel aux élus de la FNC de pouvoir étendre le cadre de cette visite sanitaire aux questions de bien-être animal. 

Dans le même sens, en pleine épizootie d’Herpesviroses, la FNC demande à la DGAL de pouvoir faire évoluer leur catégorisation, afin de mettre en place une section équine au sein du Fonds de Mutualisation du Risque Sanitaire et Environnemental (FMSE). Une telle section spécialisée permettrait, dès lors, de décider avec les agriculteurs professionnels du cheval, des programmes et barèmes d’indemnisation des pertes subies lors d’incidents sanitaires ou environnementaux. 

Aussi, après la création du RESPE, premier réseau européen d’épidémiosurveillance en pathologie équine, la mise en œuvre de la visite sanitaire pour les équidés et lancement de la section équine au sein du FMSE sont, pour la FNC, les meilleurs outils de surveillance, de prévention et de lutte contre les crises sanitaires d’aujourd’hui et de demain. Ils doivent en effet, permettre de répondre aux enjeux d’économie de la production et des filières comme aux enjeux de santé publique ou encore apporter des solutions aux attentes sociétales. 

Des atouts majeurs donc pour que la conscience de l’importance de ces enjeux collectifs progresse !

 Contact presse : 

FNC // 01 53 83 48 52 

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

0
0
0
s2smodern

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31